Vous êtes ici : Formation continue à l'UVSQFormation continueVous êtes un particulierNos atouts et référencesTémoignages

Nadine TEULON, VAE 2018

« Après l’obtention du diplôme, j’ai obtenu un poste de cadre. C’est une réelle satisfaction personnelle. J’ai de nouveaux challenges et une nouvelle perspective d’évolution. »


Nadine TEULON, VAE, Master Chimie et sciences du vivant, parcours FESIPCA, 2018


Pouvez-vous nous décrire votre parcours et votre situation professionnelle, avant de vous lancer dans cette démarche de VAE ?

J’ai suivi une formation en formulation Cosmétique/Parfum et Arômes à l’Université des Sciences et Techniques et à l’Université de Pharmacie de Montpellier.
A la suite de cette formation, j’ai directement intégré un grand groupe international où j’ai réalisé la majeure partie de mon expérience. J’ai débuté en tant que technicienne de formulation. Mon travail consistait principalement à l’optimisation et au développement de nouvelles formules selon un « brief » technique, marketing. Avec le temps, j’ai pris la responsabilité de chef de projet formule. J’avais les fonctions d’un cadre, mais sans l’être.
J’ai eu l’opportunité de retrouver un équilibre entre ma vie professionnelle et ma vie personnelle en changeant de société pour travailler dans trois secteurs d’activités : la cosmétique, le pétrole et l’agrochimie en tant qu’assistante manager en formulation. C’était l’opportunité de découvrir de nouveaux marchés. J’étais en charge de plusieurs projets. Mais je me suis vite ennuyée, car les tâches étaient en dessous de ce que j’étais capable de donner. Au vu des bons résultats obtenus en cosmétique, il m’a été proposé de monter le laboratoire d’applications alimentaires. Comme pour la cosmétique, j’ai mis en place les équipements pour le laboratoire d’application. De nouveaux tests applicatifs ont pu ainsi être développés, ainsi que des formules. Malgré tous ces changements et les compétences reconnues par ma hiérarchie, je n’avais que très peu de perspectives d’évolution.

Quelles ont été vos motivations personnelles et professionnelles dans le choix d’une VAE à l’UVSQ ?

J’ai choisi cette formation parce que les enseignements référencés par le diplôme « Master Chimie et sciences du vivant, parcours Formulation et évaluation sensorielle des industries de la parfumerie, de la cosmétique et de l’aromatique alimentaire (FESIPCA) » sont dans la suite logique de mes 29 années d’expériences en formulation cosmétique. Mon goût pour la formulation, ma curiosité et ma volonté à me perfectionner au quotidien m’ont conduit à faire évoluer ma carrière en menant à bien ce projet VAE du Master FESIPCA. C’est vrai que j’aurais  pu entreprendre cette démarche beaucoup plus tôt dans mon parcours, mais je n’étais pas encore prête.
Dans les dernières années, la plupart des tâches que je réalisais, étaient de l’ordre d’un cadre. J’avais un besoin de reconnaissance et montrer aussi que j’étais capable d’y arriver. J’avais également le soutien de ma hiérarchie pour réaliser cette formation.


Finalement, que vous a apporté cette VAE ? Est-ce que cela a répondu à vos attentes ?

La VAE m’a permis de faire le point sur mon parcours, de faire remonter de bons souvenirs sur mes expériences passées, de me redonner le goût des études. Toutes les activités exercées tout au long de mon parcours m’ont amené les compétences nécessaires à la réalisation de cette formation. C’est une reconnaissance de mes compétences au niveau de l’entreprise avec l’obtention d’un diplôme en ligne avec mes fonctions actuelles. Ma curiosité me mène à découvrir des nouvelles choses au quotidien, j’ai toujours besoin de faire de nouvelles découvertes,  de réaliser de nouveaux challenges qui mènent à faire plus,  à essayer de trouver la solution et d’être fier de ses résultats. Le fait de partager, d’échanger, d’apprendre est important pour moi. J’ai voulu valoriser cette expérience par la VAE. C’est une fierté personnelle que d’avoir réussi.
Après l’obtention du diplôme et quelques négociations (6 mois), j’ai obtenu un poste de cadre toujours au sein de la R&D. C’est une réelle satisfaction personnelle. J’ai de nouveaux challenges et une nouvelle perspective d’évolution.

Qu’avez-vous le plus apprécié dans l’accompagnement dont vous avez bénéficié ?


La réalisation de la VAE reste floue tout au long de l’accompagnement. Le doute de bien faire et d’être à la hauteur est présent à chaque étape. L’accompagnateur mais également les autres participants, que l’on découvre lors des divers ateliers, vous aident à comprendre ce qu’il est attendu et à vous poser les bonnes questions. J’avoue que ça n’a pas été toujours facile, mais avec du recul, ce n’est pas hors de portée. Les ateliers sont nécessaires à la réalisation du dossier et vous redonne confiance. Le passage devant le jury est un moment délicat, car le stress est omniprésent, mais le jury est bienveillant.

Avez-vous des conseils à donner à d’autres personnes intéressées par une démarche de VAE ?

C’est une expérience enrichissante avec les rencontres qu’on y fait, mais aussi par la découverte de soi et de son parcours. C’est vrai que souvent la peur de se lancer nous retient, mais quand son projet arrive à terme, la fierté nous gagne. Mon seul regret serait de ne pas l’avoir réalisé avant. Je suis très satisfaite de l’avoir réalisé avec l’UVSQ.