Vous êtes ici : Formation continue à l'UVSQFormation continueFocusValidation des Acquis de l'Expérience

Fabienne FORTIER, VAE, 2020

« A mon sens, accomplir une VAE me semblait être le levier idéal pour valoriser mon parcours, confirmer mon statut professionnel et dynamiser ma carrière. »

Photographie de Fabienne Fortier candidate VAE en 2020

Fabienne FORTIER, Master Culture et communication, parcours « Gestion des archives et de l’archivage » (GDA), 2020


Pourquoi avez-vous décidé de réaliser une VAE ? Quelles ont été vos motivations ? Quel diplôme avez-vous choisi d’obtenir par la voie de la VAE ?

J’ai pris la décision de réaliser une Validation des Acquis de l’Expérience pour obtenir le Master Culture et communication, parcours « Gestion des archives et de l’archivage » (GDA) en 2020, alors que j’étais dans l’attente de signature d’une rupture conventionnelle avec mon employeur. A ce moment de ma carrière, j’exerçais comme archiviste depuis plus de dix ans et mon assurance et ma motivation étaient quelque peu amochées. A mon sens, accomplir une VAE me semblait être le levier idéal pour valoriser mon parcours, confirmer mon statut professionnel et dynamiser ma carrière.


Quelles ont été vos motivations personnelles et professionnelles dans le choix d’une VAE à l’UVSQ ?

Habitant dans les Yvelines et considérant que le Master GDA de l’UVSQ est une formation d’excellence en archivistique, c’est tout naturellement que je me suis adressée au pôle Formation Continue de l’université pour leur exposer ma situation et mon projet. J’ai tout de suite été aiguillée pour effectuer ma demande de recevabilité, laquelle a immédiatement été soumise à la responsable du Master. L’acceptation de mon dossier : notification de recevabilité et positionnement pédagogique m’ont été communiqués prestement et j’ai ainsi pu engager ma réflexion pour l’accomplissement de ce travail.


Comment s’est déroulée votre démarche de VAE ? (Accompagnement individuel, ateliers collectifs, travail en autonomie, jury, …)

J’ai attendu que la signature de ma rupture conventionnelle et que mon inscription sur la liste des demandeurs d’emploi soient effectives pour débuter le travail sur le dossier de validation. J’ai eu la chance de pouvoir participer à un atelier collectif en présentiel, le dernier de l’année 2020, qui a eu lieu à la veille du confinement. L’échange avec les autres candidats et la lecture de leurs ébauches m’ont permis d’avoir du recul sur la démarche de VAE, de clarifier les attendus et d’avoir de bonnes bases pour me lancer dans la rédaction de mon dossier.
J’ai ensuite bénéficié d’un accompagnement individuel : envoi de ma production par courrier électronique puis échanges téléphoniques avec mon accompagnateur. Les objectifs étant fixés en amont, les entretiens ont donc eu lieu à des moments clés de mon avancée dans la rédaction. Une fois l’écrit rendu et mon oral préparé, mon accompagnateur m’a convié à un atelier en visioconférence avec d’autres candidats. Le but de cette session collective était de faire un oral blanc et cela a été très bénéfique. Comme tout était très bien encadré et organisé, mon jury, qui s’est également déroulé à distance en visioconférence, s’est très bien passé.


Cette démarche VAE a-t-elle répondu à vos attentes ? Quelles ont été les apports au plan professionnel ? et personnel ?

Réaliser une VAE m’a fait prendre conscience de mes connaissances et de mes compétences : j’ai pris de la hauteur. Revisiter son expérience professionnelle avec un regard scientifique, la questionner à l’aune des avancées technologiques et des évolutions normatives, est un exercice passionnant qui offre la perspective de voir son travail s’inscrire dans une continuité. L’introspection et la mise à distance que crée la rédaction du dossier permettent non seulement de mesurer les tâches accomplies, mais aussi de retrouver une part de rêve et de ranimer des espoirs assoupis.
L’archivistique est un domaine pour lequel le diplôme et la spécificité de la formation sont déterminants, ainsi, être titulaire d’un Master est un véritable sésame pour l’emploi. Cela s’est vérifié à travers ma recherche d’emploi qui est devenue très dynamique à la suite de l’obtention de celui-ci. La VAE m’ayant permis de définir au mieux mes capacités et mes attentes, j’ai finalement réussi à décrocher un poste qui correspond à mon ambition.


Quels conseils donneriez-vous à d’autres personnes intéressées par cette démarche ?

Si des personnes sont intéressées par une démarche de VAE, je pense qu’elles doivent considérer qu’il s’agit d’un réel investissement. Accomplir une VAE demande du temps et de l’énergie, mais aussi de la curiosité et de la rigueur. Etre accompagné durant cette démarche est selon moi fondamental : cela aide à se sentir autonome et non pas isolé, mais surtout à prendre le recul nécessaire pour revisiter son expérience professionnelle avec un regard détaché et scientifique.

En savoir plus


Propos recueillis par Jérémy Gore, Avril 2021