Vous êtes ici : Formation continue à l'UVSQFormation continueVous êtes un particulierNos atouts et référencesTémoignages

Faïty Ogoussan : « avec le bilan de compétences, j’ai eu le sentiment de me découvrir et surtout de trouver une confiance en moi »

Faïty Ogoussan, bilan de compétences, 2018


« Mon projet s’est construit en parallèle de la vie professionnelle que j’ai aujourd’hui et ce qui est d’autant plus intéressant, c’est que je n’ai pas senti devoir faire un effort surhumain pour y arriver. »

Quel était votre parcours et votre situation professionnelle, avant de vous décider à réaliser un bilan de compétences à l’UVSQ ? Quelles ont été vos motivations ?

Je travaille dans le domaine de la finance depuis près de 20 ans, après une formation en école de commerce « option finance ». J’ai commencé mon cursus professionnel par de l’audit en Banque Finance avant de m’orienter tout doucement vers du conseil en organisation. Je suis actuellement dans la Banque, dans la filiale spécialisée dans les paiements et je suis chef de projet en organisation.
J’ai voulu effectuer un bilan de compétences en 2018, car avant d’occuper mon poste actuel, j’ai souhaité retourner vers la finance « pure ». Je me suis très rapidement rendue compte que cela ne me correspondait plus du tout. J’ai eu 40 ans en 2018, je ne voulais plus me « tromper », et surtout je voulais m’épanouir dans mon travail. J’ai pensé que c’était le bon moment pour entreprendre un bilan de compétences.
J’espérais à la fin de ce bilan y voir plus clair sur mes possibilités et les orientations que je pouvais prendre. Lors de mon premier entretien, l’objectif à atteindre correspondait à mes attentes alors j’étais confiante.
L’USVSQ n’était pas mon premier choix, j’avais d’abord contacté un autre centre plus près de chez moi qui n’était pas agrée par l’organisme CPF. La personne de ce centre m’a recommandé Dominique SECA qu’elle connaissait et qui était à l’UVSQ, mon choix s’est porté au final sur l’UVSQ car je travaille à Guyancourt. Donc 2 bonnes raisons de choisir l’UVSQ.

Ce bilan de compétences a-t-il répondu à vos attentes ? Qu’en avez-vous tiré, à la fois sur un plan professionnel et personnel ?

Le travail était loin d’être superficiel. Il a permis de mettre en évidence et par écrit les facteurs personnels et professionnels qui m’ont permis d’être là où je suis actuellement.
Dominique Seca m’a réellement permis de me révéler, sa méthodologie est très adaptée…. J’ai eu le sentiment de me découvrir et surtout de trouver une confiance en moi. Aussi, très important pour moi, elle m’a montré que j’avais tendance à négliger des compétences et des appétences que j’avais sur certains domaines.
Mon projet s’est construit en parallèle de la vie professionnelle que j’ai aujourd’hui et ce qui est d’autant plus intéressant, c’est que je n’ai pas senti devoir faire un effort surhumain pour y arriver. C’est déjà en moi et c’est compatible pour l’instant avec mon activité professionnelle.
Les méthodes et outils proposés par Dominique Seca m’ont permis de trouver la voie vers laquelle je souhaite tendre progressivement.
Je me suis inscrite au Centre Européen de Formation où je suis actuellement une formation de décoratrice d’intérieur avec option paysagiste, home staging et feng shui. Je compte suivre la formation sur 18 mois à 2 ans.

Avez-vous des conseils à donner à d’autres personnes qui envisagent comme vous de réaliser un bilan de compétences ?

Le conseil que je peux donner c’est de faire l’exercice pleinement et jusqu’au bout. Cela permet de confirmer des aspects de notre personnalité ou de nos compétences et d’en révéler d’autres dont nous n’avons pas toujours conscience. L’accompagnateur y est pour beaucoup, il faut vraiment se sentir en confiance car on se livre un peu comme sur le divan d’un psychologue et on lâche prise. On final on se sent bien et on récolte un ensemble d’armes / d’outils pour se redynamiser et poursuivre notre route quitte à emprunter un autre chemin.


En savoir plus


Propos recueillis par Mathieu Jahnich, Avril 2019