Vous êtes ici : Formation continue à l'UVSQFormation continueVous êtes un particulierNos atouts et référencesTémoignages

Corinne Carbonel, Bilan de Compétences, « J'ai pris la décision de faire ce bilan pendant le premier confinement, ça m'est venu comme une évidence pour faire le point sur ma carrière professionnelle. »

Photographie de Corinne Carbonel, Bilan de Compétences en 2020

Corinne Carbonel, Bilan de Compétences, 2020

 

J'ai pris la décision de faire ce bilan pendant le premier confinement. Elle m'est venue comme une évidence pour faire le point sur ma carrière professionnelle.

Madame SECA m'a tout de suite répondu au téléphone et par mail, elle a été très réactive et m'a conforté dans ce choix.
Elle a également été précieuse dans les démarches avec mon employeur, plutôt réticent au départ à me financer mon projet via le CPF.
Je suis fonctionnaire publique dans le secteur de la petite enfance.
J'aime mon métier, simplement cela fait maintenant 20 ans que je l'exerce et je me lasse. Nous avons très peu de marge de manœuvre pour évoluer, nous devons faire les démarches par nous-même.
Pour ma part, j'ai repris des études il y a un peu moins de 10 ans pour me former en complément, mais j'ai dû au fur et à mesure des expériences, réintégrer mon poste dans la fonction publique.

Le bilan m'a permis de me conforter dans mon choix professionnel que j'avais établi au préalable, et surtout il m'a donné confiance.
Madame SECA est très professionnelle et à l'écoute. Je me suis bien entendue avec elle, elle m'a comprise et toujours encouragée.

Nous nous sommes vues plusieurs fois, aussi bien par visio, que physiquement avec dérogations.
J'ai obtenu de la part de mon employeur des horaires aménagés pour me rendre à l'université.

Toute cette période, quelque peu fatigante, m'a été enrichissante, et j'ai trouvé cela positif.
Ensuite, nous avons peaufiner mon CV que j'ai envoyé à différents organismes.
J'ai eu des réponses positives très rapidement, mais qui n'ont pour le moment pas abouties car il n'y a pas de postes vacants.

Ce qui est le plus déroutant c'est la période que nous vivons sur le plan sanitaire, car cela me freine beaucoup : pour le moment je n'ai pas d'autres propositions et j'ai trop de craintes à quitter mon travail pour assurer une reconversion si je n'ai pas de postes.

Je me laisse du temps pour voir comment les choses se profilent, mais il est clair que pour moi c'était positif.
Je remercie Madame SECA pour cet accompagnement.

Propos recueillis par Jérémy Gore, Mai 2021

En savoir plus