Accès direct au contenu

Dans :

La formation continue UVSQ - Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Imprimer la page
impression pdf

la direction des relations entreprises des partenariats et de la formation continue > Tarifs et financements

Tarifs et financements

Grille tarifaire 2017-2018

Cycles de formation initiale (étudiants) ouverts à la reprise d'études :

Grade de la formation Tarif annuel
DUT (par année) 9 000 €
Licence professionnelle 5 900 €
Licence (par année) 4 000 €
Master 1 5 000 €
Master 2 5 600 €*
Master 2 3 300 €*
Ingénieur Informatique (3ème année) 5 600 €
Ingénieur Mécatronique (par année) 7 800 €
Ingénieur Systèmes Électroniques Embarqués
  • 1ère année
  • 2ème année
  • 3ème année
  • 8 950 €
  • 7 800 €
  • 6 500 €
* Le tarif des masters en formation continue est fonction du nombre d'heures de celui-ci. Contactez-votre assistant en formation continue pour connaître le tarif de votre master.

Cycle uniquement ouvert en formation continue :
Le tarif est indiqué sur la fiche en ligne.

Financements

Que vous soyez salarié, demandeur d'emploi ou encore non salarié (femme ou homme au foyer, artisan, artiste ou exerçant une profession libérale), vous pouvez reprendre des études pour faire évoluer votre carrière, changer d'emploi, vous réinsérer dans un emploi ou même pour des raisons plus personnelles.

Différents dispositifs vous le permettent. Dans tous les cas, il est préférable de choisir une formation « diplômante » et reconnue.
Salarié(e) d’une structure privée Plan de formation entreprise (PFE)

Les entreprises peuvent financer des actions de formation dans le cadre d’un plan de formation dont le contenu est laissé à leur initiative. Le plan de formation permet de financer les frais liés à la formation (coût de la formation, déplacements, hébergement) et de prendre en charge la rémunération du salarié (partiellement ou en totalité).

Pour savoir si votre projet peut être financé dans le cadre du plan de formation, adressez-vous au service des ressources humaines de votre entreprise, afin de présenter la formation envisagée (contenu, organisme, durée, programme) en fournissant un devis.

Plus d’information

Congé individuel de formation (CIF)

Le CIF permet aux salariés en CDI, ayant travaillé 24 mois, consécutifs ou non, au cours des 5 dernières années, dont 12 mois dans leur entreprise actuelle, de suivre, à leur initiative et à titre individuel, des actions de formation.

Vous pouvez ainsi obtenir une autorisation d’absence d’un an pour suivre une formation à temps plein ou de 1 200 heures pour une formation à temps partiel. Pour cela, vous devez présenter une demande d’autorisation d’absence écrite à votre employeur au minimum 4 mois avant le début de la formation (2 mois pour les stages de moins de 6 mois).

Si vous remplissez les conditions d’ouverture du droit au CIF, votre employeur dispose d’un délai de 30 jours pour donner sa réponse (il ne peut refuser définitivement une demande d’autorisation d’absence; néanmoins il peut la reporter sur justification).

Vous pouvez également bénéficier d’une prise en charge financière totale ou partielle (coût de la formation, rémunération, déplacements, hébergement) en vous adressant au fonds de formation (FONGECIF, OPACIF) auprès duquel votre entreprise cotise. Chaque organisme définit ses propres règles et modalités de financement du CIF.

Plus d’information :

  • fiche pratique du Ministère du travail, de l'emploi et de la santé
  • site du fongecif

 

Le CIF-CDD

Le CIF CDD permet aux salariés d’un contrat à durée déterminée ayant travaillé 24 mois consécutifs ou non au cours des 5 dernières années dont 4 mois consécutifs ou non sous CDD au cours des 12 derniers mois de suivre, à leur initiative et à titre individuel, des actions de formation.

L’action de formation choisie doit débuter au plus tard 12 mois après le terme du dernier CDD.

Si vous remplissez ces conditions, vous pouvez bénéficier d’une prise en charge financière totale ou partielle (coût de la formation, rémunération, déplacements, hébergement) par le fonds de formation de l’entreprise dans laquelle vous avez exécuté votre CDD.

Plus d’information :

  • fiche pratique du Ministère du travail, de l'emploi et de la santé
  • site du fongecif

 

Compte personnel de formation (CPF)

Le compte personnel de formation (CPF) remplace le DIF (droit individuel à la formation) depuis le 1er janvier 2015.

Le CPF permet aux salariés en CDI ou en CDD de se constituer un crédit d’heures de formation de 150 h, capitalisables sur 7,5 ans, dont 24 h / an sur les 5 premières années (pour un temps complet). Les heures de DIF non utilisées au 31 décembre 2014 seront mobilisables pendant 5 ans dans le cadre du nouveau compte.

Le CPF finance les formations permettant d’acquérir une qualification figurant sur l’une des listes définies par les partenaires sociaux, les branches professionnelles, les Régions, les formations permettant d’acquérir un socle de connaissances, l’accompagnement à la VAE.

La formation peut se dérouler

  • en dehors de votre temps de travail : vous n’avez pas obligation d’obtenir l’accord de votre employeur ;
  • pendant votre temps de travail : vous devez demander l’autorisation de s’absenter à votre employeur

 

Les OPCA / OPACIF déterminent au cas par cas les conditions de prise en charge de la formation au titre du CPF : coût pédagogique et prise en charge de toute ou partie du salaire le cas échéant

Les formations éligibles : https://espaceprive.moncompteformation.gouv.fr/sl5-portail-web/formationeligible/index

Plus d’information : http://www.moncompteformation.gouv.fr

Période de professionnalisation

La période de professionnalisation a pour objet de favoriser le maintien dans l’emploi des salariés en CDI ; en CDD d’insertion ; en CUI (contrat unique d’insertion).
Elle vous permet d’acquérir ou de renforcer vos compétences par l’obtention d’une qualification.
Elle peut être mise en œuvre à votre initiative ou à la demande de votre employeur.

Les actions de formation effectuées dans le cadre de la période de professionnalisation se déroulent en principe pendant le temps de travail.
Elles peuvent toutefois également se dérouler, pour tout ou partie, en dehors du temps de travail.

Les frais de formation et la rémunération sont pris en charge par l’employeur.

Plus d’information

Salarié(e) d’une structure publique Plan de formation

Les structures publiques peuvent, via leur plan de formation, financer des formations statutaires professionnelles, des formations continues et des actions de formations en vue de la validation des acquis de l'expérience (VAE).

Pour savoir si votre projet peut être financé dans le cadre du plan de formation, adressez-vous au service des ressources humaines de votre structure, afin de présenter la formation envisagée.

Plus d’information

Congé de formation professionnelle

Le congé de formation professionnelle (CFP) permet aux agents publics ayant accompli 3 années de services effectifs dans l’administration de suivre une formation à caractère professionnel ou personnel qui ne leur est pas proposée par l’administration.

Sa durée maximale est de 3 ans (utilisé en une seule fois ou réparti tout au long de la carrière).

Vous pourrez percevoir une indemnité mensuelle forfaitaire d’un montant maximum de 85 % du traitement brut et de l’indemnité de résidence. Cette indemnité est versée pendant une durée limitée à 12 mois.

Plus d’information

Droit individuel à la formation

Si vous êtes agent public, le dispositif DIF perdure, le dispositif CPF n’étant pas encore applicable dans la fonction publique.

Le DIF permet aux agents de suivre des formations continues inscrites au plan de formation et destinées à assurer l'adaptation à l'évolution des métiers, le développement des qualifications ou l'acquisition de nouvelles qualifications, des préparations aux concours et examens professionnels de la fonction publique, des bilans de compétence, ou une validation des acquis de l'expérience (VAE).

Le DIF est fixé à 20 heures par an pour les agents à temps complet.
Les droits peuvent être cumulés pendant 6 ans jusqu'à 120 heures.

Adressez votre demande de DIF au département des ressources humaines de votre structure.

Si la formation est accomplie pendant le temps de travail, vous bénéficiez du maintien de votre rémunération.
Si elle est accomplie hors de travail, vous bénéficiez, de la part de votre administration, d'allocations de formation égales à 50 % de votre traitement horaire.

Plus d’information

IntérimaireCongé individuel de formation (CIF)

Le fonds d’assurance formation du travail temporaire (FAF-TT) finance les congés individuels de formation (CIF) des intérimaires afin de leur permettre de suivre, à leur initiative et à titre individuel, des actions de formation.
Pour cela, il faut totaliser 1 600 h dans le travail temporaire au cours des 18 derniers mois, dont 600 h dans l’entreprise qui signe votre autorisation d’absence. Vous devez déposer votre demande au maximum au cours de votre mission ou dans un délai de 3 mois après la fin de votre dernière mission dans cette entreprise.
Le CIF doit démarrer au plus tard 12 mois après la remise de la demande d’autorisation d’absence.

Le FAF-TT peut prendre en charge votre rémunération et tout ou partie des frais liés à une formation en présentiel de maximum 12 mois (ou 1200 h pour les formations à temps partiel).NB : les formations en alternance ne sont pas financées.

Des conditions particulières s’appliquent pour les personnes totalisant au moins 4500 h de travail temporaire dans les 3 dernières années ou déclarées inaptes à exercer leur métier.

Plus d’informations

Compte personnel de formation (CPF)

Le compte personnel de formation (CPF) remplace le DIF (droit individuel à la formation) depuis le 1er janvier 2015. Le nouveau dispositif prévoit de maintenir à titre conventionnel les heures acquises au 31 décembre 2014 en vue d'une mobilisation dans le cadre du CPF.

Le calcul des droits se fera sur la base des heures travaillées entre le 1er janvier 2012 et le 31 décembre 2014. Chaque tranche de 1 800 heures travaillées dans la branche (toutes entreprises confondues) donnera droit à 30 heures de DIF. Les heures de DIF déjà consommées au cours de cette période ne seront pas décomptées du solde des heures acquises pour le CPF.

Plus d’informations

Demandeur(se) d’emploiContrat de professionnalisation

Pour les formations en alternance uniquement

Le contrat de professionnalisation associe formation théorique et savoir-faire en entreprise par le biais de l'alternance. Il est réservé aux personnes de 16 à 25 ans révolus en vue de compléter leur formation initiale et aux demandeurs d'emploi âgés de 26 ans et plus.Il est accessible aux handicapés de 26 ans et plus.

Conditions
Pour pouvoir déposer une demande de formation par alternance, vous devez remplir les conditions suivantes : justifier du prérequis nécessaire à l'entrée dans le diplôme choisi : Par exemple, si vous souhaitez postuler pour une Licence professionnelle en alternance, vous devez avoir obtenu un « Bac + 2 », DUT, BTS ou tout autre formation équivalente. ne pas avoir moins de 26 ans si vous êtes demandeur d'emploi

Procédures
Contrat de professionnalisation :
Contactez directement nos chargés en ingénierie de formation, selon le diplôme choisi.
L'acceptation des dossiers de demandes de formations par alternance sont soumises à la décision du responsable du diplôme.
Pour toute demande de contrat de professionnalisation, chaque demandeur doit remplir un dossier d'inscription à la formation et cocher la case "Contrat de Professionnalisation" et démarcher les entreprises.

Notre équipe vous assiste dans la démarche de recherche d'entreprise, notamment en mettant à votre disposition des listes d'entreprises du secteur du diplôme choisi et des pistes de recherche de contrat d'apprentissage.

Cependant, les initiatives personnelles et spontanées pour rechercher une entreprise sont vivement conseillées et font partie de la démarche de formation en alternance.Les diplômes pouvant être suivis par contrat de professionnalisation sont les diplômes dits "en apprentissage".

Pour plus de renseignements, visitez le site du Ministère du Travail, de l'Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue Social.

Congé individuel de formation CIF-CDD

Le CIF CDD permet aux salariés d’un contrat à durée déterminée ayant travaillé 24 mois, consécutifs ou non, au cours des 5 dernières années, dont 4 mois consécutifs ou non sous CDD au cours des 12 derniers mois, de suivre, à leur initiative et à titre individuel, des actions de formation.

Le CIF CDD peut être demandé par les personnes ayant bénéficier d’un contrat à durée déterminé, l’action de formation choisie devant débuter au plus tard 12 mois après le terme du dernier CDD.

Si vous remplissez ces conditions, vous pouvez bénéficier d’une prise en charge financière totale ou partielle (coût de la formation, rémunération, déplacements, hébergement) par le fonds de formation de l’entreprise dans laquelle vous avez exécuté votre CDD.

Plus d’information

  • fiche pratique du Ministère du travail, de l'emploi et de la santé
  • Site du Fongecif

 

Compte personnel de formation

Le compte personnel de formation (CPF) remplace le DIF (droit individuel à la formation) depuis le 1er janvier 2015.
Le CPF permet à chaque salarié/e de se constituer un crédit d’heures de formation de 150 h, capitalisables sur 7,5 ans, dont 24 h / an sur les 5 premières années (pour un temps complet). Les heures de DIF non utilisées au 31 décembre 2014 seront mobilisables pendant 5 ans dans le cadre du nouveau compte.

Le CPF finance les formations permettant d’acquérir une qualification figurant sur l’une des listes définies par les partenaires sociaux, les branches professionnelles, les Régions, les formations permettant d’acquérir un socle de connaissances, l’accompagnement à la VAE.

Les OPCA / OPACIF déterminent au cas par cas les conditions de prise en charge de la formation au titre du CPF : coût pédagogique et prise en charge de toute ou partie du salaire le cas échéant

Renseignez-vous auprès de votre conseiller Pôle Emploi.

Aide individuelle à la formation - AIF

L’AIF permet de financer tout ou partie du coût d’une formation dans le cadre d’un contrat de sécurisation professionnelle (CSP) en complément d’un financement OPCA ou du CPF.

Le montant de l’aide es déterminé au cas par cas.

Renseignez-vous auprès de votre conseiller Pôle Emploi.

Plus d'information

Allocation chômage

Si l'action de formation que vous souhaitez suivre est validée par un conseiller Pôle emploi et est en cohérence avec votre Projet Personnalisé d'Accès à l'Emploi, vous pouvez percevoir l'allocation d'Aide au Retour à l'Emploi Formation (AREF) dans la limite de vos droits à indemnisation.

Renseignez-vous auprès de votre conseiller Pôle Emploi.

Plus d'information

Chefs d’entreprise, professions libérales et indépendantsTravailleurs indépendant, professionnel libéral, commerçant, artisan

Si vous êtes travailleur indépendant, professionnel libéral, commerçant, artisan, agriculteur, chef d’entreprise non-salarié, conjoint associé, prenez contact directement avec l’OPCA PL auprès duquel vous cotisez pour faire la demande de prise en charge, avant le début de l’action de formation.

Plus d’information

Dirigeant non salarié des secteurs

Vous êtes dirigeant non salarié des secteurs du commerce, de l’industrie et des services inscrits à l’URSSAF ? Pour plus d’information, contactez le point d’accueil AGEFICE de votre chambre de commerce et d’industrie.

Plus d’information

Médecins exerçants à titre libéral ou leur remplaçant

Si vous vous êtes acquittés de la cotisation pour la formation professionnelle (CFP) auprès de votre URSSAF, le Fonds d’Assurance Formation de la Profession Médicale (FAF-PM) peut prendre en charge les frais d’inscription (frais pédagogiques exclusivement).

La prise en charge des formations individuelles ne peut excéder un montant de 420 € par médecin et par année civile.

Plus d’information

Personnes en situation de handicap

Toute personne handicapée peut bénéficier d’une formation professionnelle, qu’elle soit salariée ou en recherche d’emploi.

Les travailleurs handicapés salariés peuvent bénéficier d’actions de formation financées par les employeurs et les branches professionnelles, au même titre que l’ensemble des salariés.

Les personnes handicapées en recherche d’emploi ont accès à l’ensemble des actions de formation de droit commun destinées aux demandeurs d’emploi et peuvent bénéficier d’une rémunération si elles suivent un stage agréé par l’État ou la région.

L’AGEFIPH (Association chargée de gérer le fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées) peut également apporter une aide financière et faciliter la formation.

Plus d’information

Dernière mise à jour de cette page : 16 novembre 2017


 
http://www.uvsq.fr